Les infographies en recherche : Un outil double-face

Dans le paysage dynamique de la communication scientifique, l’importance grandissante de l’esthétique visuelle ne peut être sous-estimée. La capacité à transmettre des informations complexes de manière compréhensible est devenue un atout précieux et incontournable. 

C’est ici que les infographies entrent en scène, se révélant comme un outil inestimable pour les chercheurs et les chercheuses. Leur capacité à mêler clarté, esthétique et engagement offre une fenêtre unique sur le monde de la recherche, construisant un pont entre la communauté de la recherche et un public diversifié, du corps étudiant au personnel de santé.

Réfléchissons un instant : qui parmi nous n’a jamais délaissé un article scientifique de dix pages au profit d’une source plus concise et accessible ? Cette tendance n’est pas anodine. Le monde scientifique lui-même a adopté les affiches scientifiques comme moyen de présentation de projets. Pourquoi ? Car, soyons francs, elles communiquent l’essentiel de manière bien plus efficace.

Mais cette efficacité vient-elle sans contrepartie ?

Les avantages des infographies en recherche

La simplicité comme clé de la compréhension

Les infographies ont le pouvoir de transformer des données de recherche souvent complexes et denses en visuels attrayants et faciles à comprendre. Cette simplification visuelle aide à surmonter les barrières liées au langage technique et diminue la charge mentale, rendant les informations scientifiques accessibles à un public plus large. En décomposant les concepts, les chiffres et les processus en éléments graphiques, elles facilitent la compréhension et la mémorisation des informations clés (1).

Un moteur d’engagement et de partage dans la diffusion scientifique

L’aspect visuel et souvent interactif des infographies stimule l’engagement. Elles captent l’attention, encourageant les lecteurs et les lectrices à explorer plus en profondeur le contenu présenté. De plus, leur format est idéal pour le partage sur les réseaux sociaux et autres plateformes en ligne, augmentant ainsi la portée et l’impact des recherches. En raison de leur attrait visuel, les infographies encouragent la diffusion et la discussion des découvertes scientifiques, favorisant une plus grande sensibilisation et appréciation de la recherche au sein du public.

Graver dans la mémoire

Les infographies, en combinant des éléments visuels (graphiques, icônes, illustrations,etc.) avec des données, facilitent la rétention d’information chez le public. La nature visuelle des infographies aide à graver les concepts dans la mémoire, ce qui est particulièrement utile pour les présentations éducatives ou les discussions publiques où la mémorisation des données clés est essentielle (2).

Les infographies, malgré leur indéniable efficacité dans la présentation de données, soulèvent cependant des questions pertinentes sur l’intégrité et la profondeur de l’information transmise. Comme toute médaille, elles ont leur revers.

Les limites et défis des infographies en recherche

Les limites de la simplification

En transformant des données complexes en représentations visuelles, les infographies comportent le risque d’une simplification excessive. Ce processus peut parfois conduire à l’omission de nuances et de détails critiques, essentiels pour une compréhension complète du sujet. Il est crucial de trouver un équilibre entre la simplification nécessaire pour la clarté visuelle et le maintien de l’intégrité des informations scientifiques. La création d’infographies doit donc être abordée avec prudence, en veillant à ne pas sacrifier la précision au profit de l’esthétique (3).

Un coût nécessaire, mais à évaluer

La création d’infographies de haute qualité nécessite du temps, des compétences en design graphique et souvent des ressources financières. Pour les équipes de recherche avec des budgets limités, cela peut représenter un défi majeur. La conception d’une infographie implique non seulement la vulgarisation des données, mais aussi leur mise en page artistique, qui respecte les principes du design. Ces coûts doivent être pris en compte lors de la planification de la communication des résultats de recherche.

Des enjeux d’accessibilité

Les infographies sont fortement liées aux plateformes numériques, ce qui soulève des questions d’accessibilité. Leur efficacité dépend de la disponibilité et de l’utilisation de ces plateformes par le public cible. Dans les régions où l’accès à Internet est limité ou pour les publics moins familiarisés avec le numérique, les infographies peuvent ne pas atteindre tout leur potentiel. Cette dépendance au numérique implique également une certaine précarité, car les formats et les plateformes évoluent rapidement, pouvant rendre les infographies obsolètes ou moins accessibles avec le temps.

Le défi de l’équilibre

Pour maximiser l’efficacité des infographies tout en minimisant leurs inconvénients, un équilibre doit être trouvé. Une approche est de les utiliser en complément d’autres formats de communication plus détaillés, tels que les rapports de recherche complets ou les articles de fond. Ainsi, les infographies servent de points d’entrée captivants, attirant l’intérêt et facilitant la compréhension initiale, tandis que les formats plus approfondis fournissent les détails et les nuances nécessaires. De plus, il est crucial de garder un œil critique lors du processus de création, en s’assurant qu’elles reflètent fidèlement les données sans les dénaturer. Enfin, il est important de considérer la diversité des publics et d’adapter le mode de communication en conséquence, en utilisant les infographies de manière stratégique pour atteindre les groupes les plus susceptibles d’y être réceptifs.

Des exemples d’infographies réalisées par notre agence

Et vous?

Et vous, comment percevez-vous l’impact des infographies dans votre compréhension des sujets scientifiques ? Ont-elles modifié votre manière d’absorber et de réfléchir sur des informations complexes ?

L'infographie de l'agence

Notre agence s’est prêtée au jeu pour l’occasion en résumant l’article que vous êtes en train de lire sous format d’infographie. Pour voir l’infographie en PDF. 

Les infographies en recherche

Votre opinion compte

Vous avez trouvé cet article pertinent? Partagez vos réflexions et aidez-nous à diffuser cet article sur les réseaux sociaux.

La rédaction de cet article a été rendue possible grâce au soutien salarial du programme NovaScience financé par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec. Le programme NovaScience est une initiative du ministère qui vise à favoriser le développement économique de toutes les régions du Québec en contribuant à l’émergence de nouvelles générations d’innovateurs. Un immense merci au ministère pour son soutien continu envers les jeunes entreprises comme la nôtre!

(1) Martin, L. J., Turnquist, A., Groot, B., Huang, S. Y., Kok, E., Thoma, B., & van Merriënboer, J. J. (2019). Exploring the role of infographics for summarizing medical literature. Health Professions Education, 5(1), 48-57.
(2) Liu, C. Y., & Wu, C. J. (2023). Effects of working memory and relevant knowledge on reading texts and infographics. Reading and Writing, 36(9), 2319-2343. https://link.springer.com/article/10.1007/s11145-022-10368-1.
(3) Darcy, R. (2019). Infographics, assessment and digital literacy: innovating learning and teaching through developing ethically responsible digital competencies in public health. ASCILITE Publications, 112-120.

Cet article vous a plu? En voici d'autres!

Transfert de connaissances : de la théorie à la mise en oeuvre
Ce billet vise à mettre de l’avant les éléments du...
Nouveau financement du MEIE pour accélérer notre développement!
Notre agence est heureuse d’annoncer avoir reçu un financement de...
Les 6C de la vulgarisation scientifique
Quels éléments prendre en compte lorsque l’on se prépare à...
L’UX design : un atout essentiel pour notre agence de communication
Ce billet de blogue vise à montrer l’importance de l’UX...